Rechercher

Choisir son bois

Mis à jour : janv. 19


L'humidité: C'est le point de vigilance absolue en ce qui concerne les achats de bois. Un bois humide produit moins de chaleur, plus de polluants, encrasse les appareils... Idéalement, l'humidité à ne pas dépasser est d'environ 25%. Pour le contrôler, vous pouvez vous équiper d'un humidimètre (autour d'une cinquantaine d'euros), il faut cependant être capable de bien prendre les mesures et interpréter correctement les résultats.

Graphique donnant le PCI en fonction de l'humidité du bois et son espèce.

L'essence : 2 types d'essences existent, les feuillus et les résineux. Les feuillus durs ont une densité supérieure et leur combustion dure donc plus longtemps. Il conviendra toutefois d'éviter l'utilisation de châtaigner, qui éclate en brûlant. Les feuillus tendres et les résineux brûlent plus facilement et plus vite, ils peuvent donc être utilisés lors du démarrage et/ou pour une montée rapide de la température.

La provenance : Le bois est une énergie renouvelable et propre, uniquement si les transformations mais surtout le transport sont limités. Ainsi, faire venir du bois de contrées lointaines n'est pas vraiment écologique. Veillez donc à utiliser du bois français et si possible provenant d'une filière proche de chez vous.

Quels repères et où acheter ? :

Le label nf bois de chauffage permet de certifier la plupart des éléments évoqués ci-dessus. Côté revendeurs quelques sites :

  • NF Bois de chauffage

  • ONF Energie Bois

  • France Bois Bûche




10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout